<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=360133424683380&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

L'homme politique japonais Tsukasa Akimoto plaide non coupable pour les accusations de corruption liées au complexe intégré

L'ex-Vice-Ministre Principal du Bureau du Cabinet savait que l'objectif de l'argent était de pousser la société chinoise à obtenir des droits sur des projets de complexes intégrés au Japon.

Tsukasa Akimoto, qui a été inculpé pour avoir reçu des pots-de-vin d'une valeur de 7,6 millions de yens de la part de l'opérateur 500.com Ltd. ainsi que pour violation de la loi sur la répression des crimes organisés concernant le projet de préfecture de complexe intégré d'Hokkaido, a plaidé non coupable lundi. Cela a eu lieu lors de la première audience de son procès au tribunal de district de Tokyo.

Tsukasa AkimotoTsukasa Akimoto, âgé de 49 ans et membre de la Chambre basse, a déclaré à la cour : "Je suis innocent de tous les actes d'accusation".

C'était la première apparition publique de Tsukasa Akimoto depuis son arrestation en août. Au moment de l'incident rapporté, M. Akimoto occupait le poste de Vice-Ministre Principal au sein du Bureau du Cabinet.

Son rôle consistait à superviser le projet gouvernemental d'ouverture de complexes intégrés visant à soutenir l'économie. Le Japon ayant légalisé les jeux de casino en 2018, le gouvernement prévoit de choisir trois sites pour accueillir des complexes intégrés.

Les procureurs ont ouvert la déclaration au tribunal avec les accusations suivantes :

  • En 2017 et 2018, M. Akimoto a reçu 2 millions de yens (18 000 $) de la société chinoise comme frais de conférence.
  • M. Akimoto a reçu 3 millions de yens en espèces de deux anciens conseillers de la société chinoise à son bureau dans le bâtiment des membres de la Diète.
  • La société chinoise a également payé environ 2,6 millions de yens pour des frais de voyage et autres dépenses pour sa visite au siège de la société en Chine et dans d'autres endroits.
  • Akimoto savait que l'objectif de l'argent était d'aider la société chinoise à obtenir des droits sur des projets de complexes intégrés au Japon.
  • Il a fourni des informations à l'entreprise sur la législation relative au programme de complexes intégrés. 

Tsukasa Akimoto a préparé une partie de l'argent pour que ses partisans puissent soudoyer des témoins pour qu'ils fassent un faux témoignage au tribunal.

8 autres personnes vont tomber avec M. Akimoto car elles ont déjà été reconnues coupables dans le cadre du même scandale de corruption. Après sa première arrestation en décembre 2019 pour avoir prétendument accepté des pots-de-vin, M. Akimoto s'est retiré du Parti Libéral Démocrate au pouvoir.

SiGMA Roadshow - Prochain arrêt : Las Vegas

Après le succès de notre roadshow en Ukraine, le prochain arrêt du SiGMA Roadshow est Las Vegas !
Notre Roadshow Virtuel reflète les événements mondiaux de SiGMA qui auront lieu dans 5 grandes régions au cours des prochaines années, à savoir l'Europe, la région de la CEI, l'Asie, les Amériques et l'Afrique. Notre précédent événement virtuel, qui s'est tenu en Ukraine, a accueilli plus de 2 500 inscriptions de délégués et plus de 1 500 visionnements de conférences. Il y également eu plus de 75 exposants et près de 6 000 entrées sur les stands au total. Le SiGMA Roadshow de Las Vegas devrait être tout aussi fructueux, si vous souhaitez y participer, INSCRIVEZ-VOUS ICI.

Articles Similaires