<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=360133424683380&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Inde : les professionnels de la santé considèrent les casinos comme des lieux de contamination à haut risque

Malgré un couvre-feu imposé aux résidents en Inde, le gouvernement autorise toujours les casinos à opérer

Selon les données recueillies auprès d'un professionnel de la santé par Herald, la fréquentation des casinos a créé une nouvelle vague de cas de COVID. Elle se propage rapidement car les personnes contaminées sont en contact avec un grand nombre de personnes dans ce type d'endroit.

 

"Une fermeture temporaire peut aider à réduire le nombre de cas, mais il faut accepter de laisser temporairement de côté les considérations liées à l'activité économique. S'il y a de la vie, il y aura des affaires et des revenus."

À Goa, le nombre de cas quotidiens augmente de manière incontrôlable. La décision du gouvernement d'autoriser les casinos terrestres à opérer malgré le couvre-feu n'a pas été bien accueillie par les résidents. L'année dernière, les casinos ont été les derniers à rouvrir, une preuve qu'ils peuvent être des lieux de contamination à haut risque.


India Le capitaine Viriato Fernandes a déclaré : « Ils (les clients des casinos) font circuler le virus ; si le Maharashtra et le Karnataka ont imposé des restrictions aux personnes venant de Goa, cela signifie bien que Goa est en train de devenir un lieu à forte propagation ».

Selon Roland Martins, du groupement civique et de consommateurs, aucun établissement ne devrait bénéficier d'un traitement de faveur, surtout si cela porte préjudice aux habitants. « Personne ne devrait bénéficier d'un traitement préférentiel car cela crée un déséquilibre dans l'activité économique. Les petites entreprises en ressentent le contrecoup et, pour éviter cela, le gouvernement devrait repenser sa stratégie. » Malgré le couvre-feu, les casinos continuent d'accueillir de nombreux visiteurs.



Parmi les points soulevés, il y a le fait que l'industrie des casinos contribue à ces événements superinfecteurs - leurs salles de jeux et leurs restaurants peuvent contribuer de manière significative à la propagation du virus.

De leur côté, le plus grand opérateur du pays - Delta Corp -et les casinos de Goa ont demandé que les frais de licence soient suspendus pendant la période de fermeture obligatoire due à la pandémie.

En raison de la flambée des cas, Delta Corp a prévenu qu'une nouvelle fermeture pourrait être imminente.

Delta Corp a déclaré un bénéfice de 57,65 Roupies indiennes au dernier trimestre de l'année fiscale, c'est à dire que jusqu'à la fin du mois de mars 2021 les ventes ont augmenté de près de 17%.

Découvrez SiGMA Magazine :

SiGMA Magazine est une publication semestrielle qui met en lumière l'industrie du jeu en ligne. Elle vous offre un point de vue éclairé et étendu sur tout ce qui touche aux jeux d'argent et aux paris, des questions de réglementation aux opérateurs, en passant par les affiliés et les tendances en matière de référencement. Cette publication est envoyée par courrier aux principales sociétés de jeux et d'affaires du monde entier, et également remise en mains propres aux entreprises maltaises et lors de conférences de premier plan. Si vous souhaitez que le nom de votre entreprise soit visible dans SiGMA Magazine ou si souhaitez y contribuer en proposant un contenu de qualité, contactez-nous.

Articles Similaires

Extension de la liste noire en Chine

La Chine n'a pas encore publiquement partagé les destinations sur liste noire  Le ministère chinois de la Culture et du Tourisme vient de ...