<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=360133424683380&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

L'opérateur de pachinko Okura Holdings achète des parts dans le développement du Complexe Intégré de Nagasaki

Cette initiative permettra à l'opérateur d'étendre sa marque à la location de propriétés résidentielles et commerciales afin de lutter contre les difficultés financières liées à la pandémie.

Okura Holdings vient d'annoncer qu'il a conclu un accord avec Nagasaki pour l'achat d'un immeuble résidentiel et commercial via le dépôt à la Bourse de Hong Kong.

Okura HoldingsL'opérateur japonais de salles de pachinko envisage cette activité pour diversifier ses sources de revenus car la pandémie a eu des répercussions sur ses revenus fonciers.

En mai dernier, le ministère de l'économie, du commerce et de l'industrie a révélé que le chiffre d'affaires de la société s'élevait à 66,58 milliards de yens (620,6 millions de dollars), soit une baisse de 77,5 % en glissement annuel.

Okura Holdings est bien connu au Japon pour sa présence dans l'industrie du pachinko. La société opère à Kyushu, Kanto, Kansai et Chugoku et possède 17 salles de pachinko dans ces régions du Japon.

La société a déclaré que le groupe a activement exploré les possibilités d'améliorer et de diversifier sa source de revenus.



"Les administrateurs, compte tenu de divers facteurs tels que l'emplacement, l'état et l'appréciation potentielle de la valeur des propriétés, considèrent que l'acquisition offre une excellente opportunité pour le Groupe d'étendre son portefeuille d'investissements immobiliers, ce qui permettra au Groupe de bénéficier de toute appréciation future du capital, et de générer une nouvelle source de revenus locatifs qui peut servir de source stable de flux de trésorerie et de revenus pour le Groupe."

Le prix de la transaction est fixé à 442 millions de yens (4 millions de dollars). Avec ce prix, la société achètera le terrain et le bâtiment à Nagasaki pour le développement.

En avril de l'année dernière, SiGMA Actualités rapportait que les salons de pachinko résistaient à la demande des gouverneurs des préfectures de fermer ces établissements terrestres au Japon.

À l'époque, le ministre Nishimura et le gouverneur Ido avaient menacé les salons de pachinko non conformes de se prévaloir de l'article 45 de la loi sur les mesures spéciales contre la nouvelle grippe, qui permet aux autorités de rendre publics les noms des exploitants refusant de coopérer aux efforts visant à protéger la santé publique pendant l'urgence.

Fusions et Acquisitions :

Que vous soyez une startup à la recherche d'investissements d'amorçage ou une entreprise établie à la recherche d'une solution, nous sommes là pour vous ! Nous vous mettrons en contact avec les bonnes personnes pour vous assurer d'obtenir la meilleure évaluation pour votre entreprise. Qui plus est, nous ne vous ferons pas payer un centime pour cette consultation ! Laissez-nous vous aider et inscrivez-vous ici !

Articles Similaires