<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=360133424683380&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

[PODCAST] Oryx Gaming et Arcadem : 6 mois plus tard

Oryx Gaming et Arcadem se penchent sur leur relation fructueuse et revivent certains de leurs premiers défis et triomphes dans le cadre de la série de podcasts hebdomadaires d'Arcadem.

Dans le cadre d'un programme hebdomadaire organisé par Arcadem, les co-créateurs Phillip Douglas et Christian Hellman se sont entretenus avec l'invité Niklas Mravlje, Chef de Produit commercial pour Oryx, et ont discuté de leur partenariat en cours. Ils ont également donné un aperçu de l'avenir, en dévoilant quelques informations sur le prochain semestre du partenariat et en donnant quelques indications sur les prochains jeux et projets qui seront lancés sur la plate-forme Oryx.

Il y a six mois, Arcadem a annoncé son premier partenariat dans le secteur des jeux d'argent en ligne. Avec l'aide d'Oryx Gaming, des titres tels que Evil Elf, The Mad Hatter's Party, Immortal Dao, sont devenus accessibles aux joueurs du monde entier. 

À l'occasion de leur sixième anniversaire, les co-créateurs d'Arcadem se sont entretenus avec Niklas Mravlje pour célébrer leur relation et discuter de sujets tels que la perspective de conclure un accord commercial important sur un marché aussi concurrentiel ou la nécessité de se démarquer parmi les autres fournisseurs de jeux.

MicrosoftTeams-image (5)

En ce qui concerne les difficultés de croissance, deux d'entre elles sont ressorties pour Philip et Christian. Premièrement, la nécessité de sortir le produit rapidement, un des avantages a été que Niklas est un "homme de patience" (au final, ils ont sorti le produit beaucoup plus vite qu'ils ne l'avaient prévu). La deuxième difficulté a été de devoir partir de zéro et d'apprendre à créer des jeux sur la plateforme Oryx, cela a été "une courbe d'apprentissage" qui, selon eux, a fini par devenir "un processus transparent". 

Pour Niklas, l'un des points de pression a été la difficulté de faire en sorte que les jeux soient disponibles sur plusieurs marchés :

"Ce que je considère comme un défi au départ, ce sont les certifications. Notre premier jeu a été une nouvelle version d'un jeu, cela a donc prit beaucoup de temps à vérifier. Quand vous n'êtes pas une grande marque et que vous n'avez pas un portefeuille établi, avoir un retard de deux ou trois jours peut vous coûter très cher. Aujourd'hui, nous sommes dans une position où nous avons des opérateurs mondiaux qui publient votre jeu, mais si vous n'êtes pas prêt avec des certificats pour d'autres marchés, ils le publieront sur un marché et il n'y aura pas de place pour vous."

Philip et Christian parlent également de la façon dont leur relation avec Oryx a changé leur façon de voir les petits détails, les points clés les plus subtils.

Christian a déclaré : "Les gens veulent voir quelque chose de nouveau et d'innovant, de nouvelles mécaniques qu'ils n'ont jamais vues auparavant. Les nouvelles mécaniques sont parfois aléatoires, on vit et on apprend de cela, mais parfois, quand on trouve la bonne combinaison de graphisme, de son et de mécanique, on trouve la combinaison gagnante, ce qui aide beaucoup d'un point de vue commercial quand on approche le client". Il conclut qu'en fin de compte, l'essentiel pour eux est que les gens se sentent à l'aise avec le produit.

Philip a poursuivi en expliquant : "Du point de vue du développement et de l'art du jeu, l'équipe de développement d'Arcadem est fantastique. Vous pouvez le voir dans Dying Romance, la conception est vraiment transparente, surtout lorsque l'arrière-plan est en mouvement, c'est là que l'artiste et les développeurs font équipe et créent de très belles animations. Cependant, vous ne pouvez pas vous contenter de penser aux jeux que vous êtes en train de créer, vous devez aussi penser aux jeux à venir."

"Il s'agit d'appliquer toutes les leçons apprises dans tous ces premiers jeux, même s'ils sont très bons à leur manière, et de les rassembler dans les jeux à venir."

Pour en savoir plus, notamment sur la perspective de présenter une affaire importante sur un marché concurrentiel et de se démarquer des autres fournisseurs de jeux, écoutez l'intégralité de l'interview podcast ici.
 

Source : Arcadem

SiGMA Roadshow - Prochain arrêt : Las Vegas

Après le succès de notre roadshow en Ukraine, le prochain arrêt du SiGMA Roadshow est Las Vegas ! Notre Roadshow Virtuel reflète les événements mondiaux de SiGMA qui auront lieu dans 5 grandes régions au cours des prochaines années, à savoir l'Europe, la région de la CEI, l'Asie, les Amériques et l'Afrique. Notre précédent événement virtuel, qui s'est tenu en Ukraine, a accueilli plus de 2 500 inscriptions de délégués et plus de 1 500 visionnements de conférences. Il y également eu plus de 75 exposants et près de 6 000 entrées sur les stands au total. Rejoignez-nous lors de notre prochain Roadshow Virtuel pour en savoir plus sur le marché américain des jeux d'argent !

Articles Similaires