La Tanzanie impose un nouveau régime fiscal aux opérateurs de jeux d'argent virtuels

Le nouveau régime fiscal de 10 % se traduira par une augmentation des recettes brutes du Gaming Board of Tanzania

Le gouvernement tanzanien veut que les opérateurs qui proposent des jeux virtuels aux parieurs paient une taxe de 10 % sur tous les jeux virtuels en Tanzanie, ce qui se traduirait par un revenu brut supplémentaire pour le Gaming Board of Tanzania.

Le Gaming Board of Tanzania est le régulateur du pays et agit également en tant que conseiller du gouvernement sur les sujets liés aux taxes et aux frais des jeux d'argent.

En 2019, le gouvernement tanzanien a introduit un amendement à la loi sur les jeux d'argent du pays, légalisant les jeux d'argent virtuels, les taux d'imposition n'étaient pas encore confirmés.

Suite aux recommandations proposées, toutes les parties prenantes ont été appelées à donner leur avis avant l'adoption du projet de loi final, la date limite pour leur contribution étant fixée au 7 février.

Tanzania gaming regulationJimmy Kennedy, le président des parties prenantes des jeux d'argent, a félicité le gouvernement lors de son entretien avec le journal The Citizen. Il a déclaré que c'est un bon signe que le gouvernement ait décidé d'impliquer les parties prenantes dans différents problèmes.

Mr. Kennedy a affirmé au journal Citizen :

"Non seulement le gouvernement nous a impliqués dans différents problèmes, mais il a aussi immédiatement mis en œuvre ou trouvé des solutions aux problèmes qui nécessitent notre implication."

La Tanzanie a introduit un certain nombre d'amendements à sa législation sur les jeux d'argent qui accorde des pouvoirs d'exécution accrus à l'organisme de régulation tanzanien et au nombre de segments couverts par ses licences.

La scène des jeux d'argent en Tanzanie a connu un certain nombre de changements importants concernant le cadre de réglementation des jeux d'argent du pays. En effet, la Tanzanie a introduit un certain nombre de restrictions sur les publicités et la suspension des licences pour les paris sportifs et les machines à sous. Toutefois, la Commission a maintenant autorisé les opérateurs à faire de la publicité pour leurs produits, mettant ainsi fin à l'interdiction de la publicité en Tanzanie.

Les amendements de 2019 ont également inclus de nouvelles catégories de licences pour les loteries, les prestataires de services, les entités fournissant des biens ou des services aux opérateurs et les consultants en jeux d'argent.

Source: Igamingbusiness

SiGMA Actualités :

Disponible en 10 langues clés, SiGMA est la seule entreprise d'événements et de médias qui vous offre une couverture 24 heures sur 24 du secteur des jeux d'argent en pleine expansion. Des journalistes du monde créent le contenu, les podcasts, les interviews approfondies et les articles sur le leadership éclairé. SiGMA croit en un jeu réglementé et responsable et défend la réglementation dans le monde entier. C'est pourquoi elle a établi de solides relations avec des autorités comme la MGA, Coljuegos, PAGCOR et d'autres acteurs de premier plan.

Articles Similaires