<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=360133424683380&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Le Canada s'apprête à passer du monopole au marché libre

Le budget 2020 du gouvernement canadien comprend de nouvelles législations pour élargir le marché des jeux d'argent

Une nouvelle loi visant à déloger le monopole actuel des jeux d'argent en ligne dans la province canadienne devrait être introduite par le gouvernement de l'Ontario, ce qui permettra aux opérateurs privés d'entrer sur le marché.

À l'heure actuelle, l'OLG (Société des Loteries et des Jeux d'argent de l'Ontario) est le seul titulaire de licence qui leur permet d'offrir des jeux d'argent en ligne dans la province via son site Web «olg.ca».

Le gouvernement avait proposé de mettre fin à un tel monopole dans les plans budgétaires de l'année dernière et va plus loin dans le budget 2020 en introduisant une nouvelle législation pour créer un marché plus ouvert. Cela verra la Commission des Alcools et des Jeux de l'Ontario (AGCO) gérer et exploiter des activités de jeux d'argent en ligne et agir au niveau de l'organisme de réglementation du marché.

En outre, une filiale AGCO se concentrera sur la gestion des relations entre le gouvernement et les opérateurs privés agréés.

L'AGCO et les représentants du gouvernement continueront d'assurer la liaison et de consulter les parties prenantes essentielles pour déterminer le design du marché au nouveau look, afin de s'assurer qu'il reflétera les préférences des consommateurs.AGCO-Blog-Featured De plus, le gouvernement vise à encourager le gouvernement fédéral à sanctionner les projets de loi sur les paris sportifs partout au Canada, car une telle décision favoriserait l'évolution de son nouveau marché.

Cette semaine a vu la confirmation d'un projet de loi qui, en fin de compte, révoquera les lois existantes et rendra légal pour les Canadiens de parier sur un seul événement sportif. Cela doit être réintroduit au Parlement canadien. L'Association canadienne des jeux d'argent (CGA) a applaudi une telle mesure car elle garantirait aux habitants de la province un accès à des options de jeu sûres et légales.

Le président du CGA et Paul Burns, le Directeur Général ont déclarés : "Alors que nous nous attaquons à la reprise économique du nouveau coronavirus (Covid-19), il sera utile pour l'Ontario de générer des revenus grâce à l'octroi de licences et à la taxation des opérateurs en ligne extracôtiers." 

Il a ajouté : "Cela permettra également aux opérateurs de casinos terrestres d'accéder aux jeux en ligne, ce qui leur permettra de diversifier leurs options de divertissement et d'interagir avec les clients en dehors du casino terrestre."

L'entreprise médiatique canadienne, Score Media and Gaming (theScore), était également ravie de cette nouvelle. John Levy, le Directeur Général et Fondateur, a déclaré que cela constituerait un pas important vers un environnement de paris sportifs sûr et responsable.

John Levy a souligné que "Le Canada est le territoire national de theScore et nous sommes impatients de proposer notre bookmaker , theScore Bet, à nos fans très engagés à travers l'Ontario, un marché énorme avec une population plus grande que tous les États américains sauf quatre." Il a ensuite stipulé que "Nous sommes également encouragés par l’engagement de la province à continuer de travailler avec le gouvernement fédéral dans ses efforts pour légaliser les paris sportifs sur un seul événement au Canada, où une loi pour effectuer ce changement a été débattue à la Chambre des communes plus tôt cette semaine."

Le Numéro 5 du Magazine Block est disponible : 

Le Magazine Block est publié deux fois par an et met en lumière des secteurs de pointe comme l'IA, la blockchain, la cryptographie ou les technologies émergentes. Le magazine est tiré à 5 000 exemplaires et livré aux principaux acteurs de l'industrie mondiale. Consultez notre dernier numéro du Block ici. 

Related Posts